The World's Largest Public Domain Media Search Engine
Nouveau Larousse illustré - dictionnaire universel encyclopédique (1898) (14758875256)

Similar

Nouveau Larousse illustré - dictionnaire universel encyclopédique (1898) (14758875256)

description

Summary


Identifier: nouveaularoussei05laro (find matches)
Title: Nouveau Larousse illustré : dictionnaire universel encyclopédique
Year: 1898 (1890s)
Authors: Larousse, Pierre, 1817-1875 Augé, Claude, 1854-1924
Subjects: Encyclopedias and dictionaries, French
Publisher: Paris Larousse
Contributing Library: Robarts - University of Toronto
Digitizing Sponsor: University of Ottawa



Text Appearing Before Image:
près de Leyde, puis enseigna larabeà Fraueker (1831), ù Groninçue(1841) et à Leyde (1845).Ses écrits se composent de Discours, de Dissertationslatines sur lhistoire et la littérature arabe, et dont unedes plus intéressantes est intitulée : Disputatio de amore(I828i; enfin, détudes littéraires recueillies sous le titrede Letter Kundige Bydragen. JUZAN n. m. Nom vulgaire de léléphantiasis. JUZENNECOURT, ch.-l. de cant. do la Haute-Marne,arrond. et à 16 kilom. de Chaumont, près des sources de laBiaise, affluent gauche de la Marne ; 282 hab. — Le cantona 24 comm. et 4.889 hab. JYNGIPICUS (jin-ji, kuss) n. m. Genre doiseaux grim-peurs, famille des picidés, comprenant quelques espècesde lAsie septentrionale. — Encycl. hes ji/ngipicus sont des épciches ou petitspics bariolés de gris, de blanc et de noir, avec le ventrefauve clair, grivelé de brun. On peut en prendre commeexemple le jyngipicus scinclilliceps, du nord do la Chine,dont la tôte est marquée do rouge vif.
Text Appearing After Image:
(ka dans laac. syst. dépella-tion : ke dans le nouveau) n. m.Onzième lettre et huitième con-sonne do lalphabet français :Un K majuscule. Un petit k. — Paléogr. Quelques parti-cularités doivent être relevéesdans riiistoire du K. Tout da-bord, en latin, quand le C, quiavait primitivement la valeurdun G, eut pris le son dur quoreprésentait le K, et que le Geut été inventé (vers le m s.av. notre ère), le K fut supplanté et éliminé. Il ne reparutque pour exprimer des mots d origine étrangère, ou dansquelques abréviations. Tandis que les alphabets germani-ques, slaves et Scandinaves, font largement usage de cettelettre, les langues romanes gardent, dans une certainemesure, la tendance des Latins à sen débarrasser. Dansla graphie médiévale, nous remarquons surtout la forme■ ■ i R, et doù dérive visiblement DÉRIVATIONS ET FORMES DU K DES ÉCRITURES LATINES

date_range

Date

1898
create

Source

University of Toronto
copyright

Copyright info

public domain

Explore more

illustrations for larousse
illustrations for larousse